Le Musée que vous n’aurez pas (3)

Lors du dernier épisode du « Musée que vous n’aurez pas » je vous parlais d’une des extraordinaires richesses éclairant les origines de notre ville de Moissac : l’église Saint-Martin dont l’architecture est celle, à peine transformée, d’un établissement de bains d’époque gallo-romaine. Grâce aux fouilles et recherches d’Armand Viré, de Patricia Gillet-Beaudrix et enfin grâce à  Bastien Lefèbvre, ce dernier et son équipe de chercheurs ont pu fournir cette reconstitution des thermes de l’ancienne villa du site de Saint-Martin :

Dans l’ex futur musée vous auriez pu – tant il est vrai qu’un Musée de nos jours est un établissement qui offre de multiples moyens de s’instruire et se divertir :

  • avoir une maquette interactive des thermes pour situer les éléments (frigidarium, hypocauste, tepidarium, praefurnium, etc.).
  • disposer d’une vue à 360° de l’intérieur de l’hypocauste (sous-sol où circulait l’air chaud chauffant l’eau des bains (les chauds et les tièdes) et les volumes de certaines pièces.
  • voir un ou plusieurs des sarcophages découverts au sud du site, les bijoux et éléments divers des tombes fouillées (dont des coquilles Saint-Jacques de pèlerins ou de confrères jacquaires).
  • écouter des chercheurs archéologues, des spécialistes des thermes antiques, des informaticiens qui font les reconstitutions 3D des bâtiments, etc.
  • avoir des visites régulières à Saint-Martin avec des guides-conférenciers, en lien avec l’animateur du label « Ville d’art et d’histoire ».
  • participer à des voyages pour découvrir d’autres thermes (ceux de Cluny à Paris, à Séviac dans le Gers, etc.)
  • écouter un concert d’instruments antiques….

Pour le plaisir : quelques images de l’hypocauste, l’un des mieux conservé de notre pays, avec sa « forêt » de piles de briques et les belles dalles qui forment le sol des thermes :

IMAGINEZ une visite virtuelle, qui aurait rendu ce lieu magique accessible à tous…. Tout était prêt pour réaliser un nouveau Musée de Moissac, l’actuelle équipe municipale en a décidé autrement !

À bientôt pour de nouvelles découvertes,

Chantal Fraisse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *